Qu’est ce que la cornée ?

La cornée est une partie de l’œil qui se situe en avant, c’est le hublot transparent par lequel rentrent les rayons lumineux dans l’œil.

A quoi sert une greffe de cornée ?

A remplacer une cornée malade. La cornée peut être malade pour différentes raisons :

  • Une cicatrice d’un traumatisme, d’une infection.
  • Un œdème (infiltration d’eau dans la cornée qui normalement est le tissu le plus déshydraté du corps humain)
  • Une déformation : kératocône, ectasie post LASIK..

Quand une cornée est malade, la vue baisse, il peut même y avoir des douleurs.

On remplace donc toute la cornée (greffe transfixiante) ou si c’est possible seulement la partie malade (greffes lamellaires)

D’ou vient le greffon ?

Dans la greffe habituelle, le greffon provient d’un donneur humain. Il existe un risque de rejet de la greffe.

Quelles sont les différentes types d’opérations ?

Seul votre médecin peut décider de quelle intervention vous pouvez bénéficier.

  • Greffe transfixiante : on remplace toute l’épaisseur de cornée
  • Greffe lamellaire : on remplace une couche de cornée parmi lesquelles :
  • DALK : (Deep Anterior Lamellar Keratoplasty) on remplace les couches en avant : épithélium et stroma
    surtout indiquée dans les cicatrices et les déformations
  • DSAEK (Descemet’s stripping automated endothelial keratoplasty) : on remplace les couches en arrière (stroma et endothélium )
    surtout indiquée dans les œdèmes
  • DMEK (Descemet’s membrane endothelial keratoplasty) on remplace la couche la plus profonde (endothélium )
    surtout indiquée dans les œdèmes

Comment se déroule l’intervention ?

Souvent sous anesthésie générale ou sinon sous anesthésie locale si possible. Le choix résulte de l’avis de votre ophtalmologiste et de celui du médecin anesthésiste. Ce choix prend en compte votre souhait lorsque cela est possible.

Vous restez une nuit ou deux hospitalisé.

Que se passe t-il après ?

Dans la très grande majorité des cas l’œil opéré est peu ou pas douloureux. La récupération visuelle est progressive sur plusieurs mois (un an environ)
Les soins locaux sont réduits à l’instillation de gouttes pour plusieurs mois (un an environ).

Des consultations régulières sont necessaires avec votre ophtalmologiste.

Il existe un risque de rejet, pour l’éviter il faut mettre régulièrement votre traitement par gouttes

N’hésitez pas à consulter votre ophtalmologiste en cas de douleur ou de baisse de vision