Le bébé vision

Le bébé vision est le premier examen de dépistage visuel de l’enfant. Il se pratique entre les 8 mois et les 15 mois du bébé, cet examen est souvent recommandé par le pédiatre. La vision du jeune enfant évolue rapidement et il est difficile de dépister un problème visuel sans une consultation spécialisée, d’où l’importance de pratiquer cet examen. Le bébé vision va permettre :

    • d’étudier la position des axes visuels et de diagnostiquer un problème éventuel de parallélisme manifeste (strabisme) ou latent (phorie).
    • d’étudier les muscles oculomoteurs (7 muscles dans chaque oeil) et de dépister toute anomalie,
    • d’étudier la capacité de faire travailler les deux yeux ensemble (capacité fusionnelle), si les deux yeux ne travaillent pas ensemble, c’est que le cerveau privilégie un oeil au détriment de l’autre, ce qui peut entraîner une vision très médiocre sur un oeil (amblyopie).
    • d’évaluer la vision du relief (vision stéréoscopique),
    • d’évaluer le défaut de la vision (présence d’une hypermétropie, d’un astigmatisme ou d’une myopie) et dans certains cas conduire à une prescription de lunettes afin que l’enfant grandisse avec une bonne acuité visuelle et développe de bonnes capacités visuelles, visio-spatiales et visio-constructives
    • d’étudier l’anatomie de l’oeil (fond d’oeil).

La vision de l’enfant évolue et se termine vers l’âge de 6-7 ans, tout défaut de développement dépisté avant la fin de la période de plasticité cérébrale est réversible. Plus le défaut est dépisté de manière précoce plus il est facile d’y remédier. Il est donc essentiel dans l’intérêt de l’enfant de pratiquer un examen systématique entre l’âge de 8 mois et de 15 mois.